top of page

Épisode 2 - Met la frustration positive au service de ton business




Pour écouter l'épisode 👇



Retranscription 👇


Bienvenue dans Et si on en jouait, le podcast qui t'invite à faire du plaisir le cœur de ton entreprise.


Je suis Doria alias l'Enjouée, créatrice de solutions ludiques éditrice et experte en gamification. J'aide les entrepreneurs a ajouter la pincée de fun qui manque à leurs entreprises pour qu'elles soient encore plus savoureuses.

Dans ce podcast découvre comment développer une vision ludique de l'entrepreneuriat et comment créer des expériences engageantes pour tes clients et clientes grâce aux solutions ludiques.

Paré·e au décollage ? C'est parti ! 🚀


--


Salut salut ! Aujourd'hui on va parler de la frustration et de ses bénéfices. Si si, je t'assure il y en a. Je vais même te proposer des manières de mettre la frustration au service de ton business pour qu'elle soit un moteur et plus un boulet.

Alors au lieu de la subir, Et si on en jouait, de la frustration ? 🎲


Avant d'entrer dans le vif du sujet, je tiens à faire une petite parenthèse pour te partager quelque chose qui est important pour moi pour la suite de cet épisode et de ce podcast en général.


J'utilise la gamification et les leviers de motivation avec la volonté ferme de rester du côté lumineux de la force. Je t'explique. La gamification, ainsi que les sciences comportementales sur lesquelles elle est grandement basée sont de merveilleux outils : ils permettent de comprendre ce qui nous motive, ce qui nous fait bouger, ce qui nous fait vibrer, etc.


Tout ça, ça ouvre un champ des possibles incroyable, que ce soit au niveau marketing, commercial, opérationnel, etc, etc. Mais comme le dirait l'oncle Ben dans Spiderman, ou sa tante May si tu regardes un univers parallèle : Avec de grands pouvoirs viennent une grande responsabilité.


Quand je me suis lancée dans la création de solutions ludiques j'ai pris un engagement envers mes clients, mes clientes, mon audience et moi-même : celui de toujours utiliser ces outils pour aider les personnes à accomplir des actions qu'elles veulent faire, à obtenir des choses qu'elles souhaitent, à atteindre leurs objectifs.


Certaines entreprises utilisent des leviers de la motivation et de ceux de la gamification pour pousser les gens à acheter des trucs dont il et elles n'ont pas besoin, à faire des trucs dont ils et elles n'ont pas réellement envie, de faire tout ça dans l'optique d'atteindre leur propre objectifs commerciaux.


C'est typiquement quelque chose que je ne ferai jamais.

Quand je te propose d'utiliser des leviers ou des outils c'est toujours en gardant en tête l'intérêt et l'intégrité des utilisateurs et des utilisatrices.

Sache d'ailleurs que je serai très très fâchée si tu utilises mes conseils pour les mettre au service du côté obscur de la Force, et je le saurai, je le saurai.

Bon maintenant que ça c'est dit, revenons à nos moutons et à notre frustration.


La frustration ce n'est pas forcément l'émotion qu'on préfère ressentir. Elle survient souvent lorsque notre volonté est contrariée, parce qu'il y a une résistance entre nous et l'objet de notre désir.
Cette résistance peut avoir une source interne ou externe.

>> Elle est interne lorsque c'est quelque chose qui vient de nous qui nous empêche d'atteindre notre objectif. C'est généralement quand on a l'impression que c'est nous qui avons failli à faire quelque chose.


>> Elle est externe quand on a plutôt l'impression que c'est quelque chose d'extérieur qui nous a empêché d'atteindre notre but. Je dis "quand on a l'impression", parce que comme toute émotion c'est aussi une question de perception. Parfois, c'est une interprétation de la situation que l'on fait qui n'est peut-être pas tout à fait représentative de la réalité.

Et parfois c'est un fait mais qui dépend de beaucoup d'éléments extérieurs.


La frustration peut être générée par plein plein de choses et la frustration n'est pas toujours notre meilleure amie au niveau relationnel. Elle a tendance parfois à nous faire nous comporter de manière un peu inadaptée, en générant des accès de colère par exemple, de bouderies intenses ou de lancer de noms d'oiseaux fleuris. Et si tu as déjà joué au Monopoly, je pense que tu vois de quoi je parle. 😄


Forcément l'image de la frustration n'est pas vraiment dorée pourtant la frustration peut être utile et notamment dans la création de jeux ou de gamification. J'ai la chance, de par mon expérience dans le milieu du jeu de société, de côtoyer beaucoup de game designers et des game designers qui sont aguerris.


J'ai pu participer au développement de beaucoup de jeux pour mes anciens employeurs comme pour des projets externes qui étaient édités ailleurs.


Je me rappelle notamment d'une conversation avec un game designer lors d'une session de test qui m'a sensibilisée à l'ambivalence de la frustration. Il parlait de deux types de frustrations qu'on peut ressentir dans les jeux : la frustration négative et la frustration positive.


J'avoue que j'avais pas du tout pensé avant en tout cas pendant ces termes.

Le concept est un peu manichéen positif, négatif, néanmoins il a fait beaucoup de sens pour moi et a mis des mots sur des expériences que je vivais dans les jeux.


La frustration négative c'est celle qui va générer de la colère, de l'abattement, du rejet, de l'abandon. Dans un jeu, c'est par exemple quand tu ne comprends rien aux règles et que tu as l'impression de subir.

Ou alors quand tu as le sentiment que quoi que tu fasses tu seras perdant ou perdant.

Ou alors quand c'est beaucoup trop dur ou beaucoup trop facile c'est la frustration qui va te rebuter au point de ne plus avoir envie de jouer à ce jeu là .


La frustration positive c'est celle qui, au contraire, va générer de l'excitation, de la motivation, du challenge ,de la curiosité, de la détermination dans un jeu.

C'est par exemple quand tu es passé·e à un cheveu de la victoire et que tu as envie d'une revanche immédiatement, ou alors quand tu vois qu'une autre stratégie intéressante est à tester que tu as envie de l'expérimenter tout de suite ou quand tu as eu un bout d'histoire et que tu veux absolument connaître la suite, etc.

C'est celle qui va te donner envie de rejouer, de continuer, de te dépasser, et bien sûr c'est celle-là qu'on cherche à générer dans le côté lumineux de la gamification.


Ce concept de frustration polarisée, si on peut dire, est d'abord dépendant de la dimension ludique qui est proposée. Une gamification qui est mal équilibrée, elle risque de générer surtout de la frustration négative mais la sensation est aussi très dépendante des joueurs et des joueuses.


Certaines personnes sont beaucoup plus sensibles que d'autres face à la contrariété de leur plan ou face à l'échec. Et ces personnes-là, elles risquent de percevoir une frustration qui est à l'origine équilibrée dans le jeu de manière très négative. Et ça, bon bah on y peut pas grand chose.


En tout cas, il y a des bénéfices à générer cette frustration positive dans un business comme dans la vie. Peut-être que tu vois déjà quelques pistes maintenant que je t'expliquais ça, en tout cas moi je vais te partager cinq façons de générer de la frustration positive que j'ai identifiée.


5 façons d'utiliser la frustration positive dans ton business


1. Faire durer le plaisir pour augmenter le désir.


On se calme tout de suite, je ne vais pas parler du désir coquin. Bien qu'entre nous, ça fonctionne aussi sous les draps. Lorsqu'on fait durer le plaisir, qu'on ne donne pas tout de suite ce que la personne attend, de fait son désir va augmenter.

Bon ok ça sonne quand même un peu coquin donc je vais illustrer ça avec l'exemple des séries.


Ce principe de faire durer le plaisir c'est typiquement ce qu'utilise les séries télé, en tout cas celles qui sont diffusées un épisode à la fois. C'est aussi une méthode qui est utilisée pour retenir l'audience le plus longtemps possible. Notamment les plateformes de streaming bien connues au fur et à mesure que les plateformes concurrentes se sont multipliées, la technique de balancer tous les épisodes d'une saison d'un coup est devenue beaucoup moins intéressante en termes de rétention de l'audience. De manière très logique, on binge watch pendant un week-end et ensuite on se désabonne.


Alors que si les épisodes sont diffusés de manière hebdomadaire, et si on veut les regarder au fur et à mesure de leur sortie pour ne pas se faire spoiler par des trolls, pas le choix que de rester abonné·e.


En plus d'être une stratégie marketing pour l'audience ça va générer de l'attente et le plaisir de regarder cette série va s'étaler non plus sur un week-end mais sur une période beaucoup plus longue.


2. Teaser pour générer de l'envie.


Teaser c'est le fait de montrer une partie sans tout dévoiler ou sans tout livrer et ce pour stimuler la curiosité et donner envie d'en voir ou d'en avoir plus.


C'est ni plus ni moins le principe dépend d'annonces ou des teasers ça fonctionne très bien pour des licences ultra attendues comme Marvel et compagnie, surtout pour que les fans puissent spéculer dans tous les sens et élaborer des théories et se faire mousser sur les réseaux et autres forums.


Mais ça fonctionne aussi très bien pour des trucs qui sont au départ complètement inconnus au bataillon.


L'idée c'est de créer un effet d'annonce, c'est de titiller la curiosité, de dévoiler seulement des petits bouts de ta nouvelle offre, de ton nouveau produit, tout ça pour que ton audience, elle soit vraiment au taquet au moment où tu vas lancer.

C'est un peu comme si tu chauffais la salle avant un grand spectacle.


3. Intégrer du suspens pour créer une forte attente.


Est-ce que tu connais le principe du cliffhanger ?

C'est utilisé dans la littérature au cinéma, dans les séries la plupart du temps dans les formats qui ont des suites donc les sagas, les licences, etc.


La traduction littérale c'est personne suspendue au rebord de la falaise. Ça fait rêver ! C'est en fait le fait de clore quelque chose avec une fin ouverte qui va te plonger dans un suspense intense afin de créer une attente ultra forte pour la suite.


Pense à ta série préférée et imagine qu'un épisode se termine avec ton personnage chouchou littéralement suspendu à une falaise à deux doigts de lâcher, et bam ! Écran noir, crédit, fin de saison !


Ose me dire maintenant que tu n'es pas en train de pousser un cri de frustration intense, au moins dans ta tête ou dans un coussin.


Tu peux pas me le dire, c'est ce que je pensais.


La frustration qui va être générée par ce suspens, elle va provoquer un pic de désir pour la suite et si en plus tu dois attendre pour la voir alors là, c'est le double effet kiss cool.


Promis à un moment donné je vais illustrer avec des jeux et pas que des séries, mais j'avoue que je suis une très grosse consommatrice et c'est particulièrement parlant pour tout un tas d'exemples.


4. Créer du challenge pour motiver


Il me semble que majoritairement on aime bien gagner dans la vie, pourtant le fait de ne pas obtenir quelque chose en claquant des doigts c'est aussi ce qui peut nous pousser à développer des stratégies à améliorer nos compétences, à renforcer notre mindset, et finalement à nous dépasser.


Quand je joue à un jeu de société pour la première fois j'ai souvent tendance à gagner la partie alors même que je découvre le jeu. Je ne te dis pas ça pour me la péter. Appelons ça la chance de la débutante, mettons ça sur le fait que j'ai l'habitude de jouer, sur mon expertise en jeu ou sur la médiocrité de mes adversaires, comme tu veux. Je sens que je vais pas me faire des potes avec cet épisode.


Quoi qu'il en soit ça m'arrive souvent et je vais pas m'en plaindre.


Cependant, le fait de gagner dès la première partie parfois avec une stratégie aléatoire un peu freestyle ou en ayant à moitié écouté les règles (oui je peux être insupportable), cela ne me pousse pas à itérer pour m'améliorer.


Et ça rend parfois la victoire un peu terne.


Alors que quand je dois m'y prendre à plusieurs fois, tester différentes stratégies tenter de feinter mes adversaires, et que la partie est serrée, là si je gagne la victoire est à la hauteur de mes efforts et mon auto-satisfaction aussi.


Réussir à surmonter un obstacle et à se dépasser c'est un objectif qui peut être très motivant, très valorisant et qui va soutenir un boost de confiance en soi.


5. Retarder la gratification pour renforcer la satisfaction


Ça rejoint un peu le fait de faire durer le plaisir mais cette fois c'est centré sur la gratification.


Vouloir quelque chose et l'obtenir tout de suite, forcément ça fait envie et si ça arrive ma foi tant mieux, mais je ne suis pas sûre qu'au final ce soit le plus satisfaisant.


On vit dans une société qui entretient le désir d'immédiateté et de satisfaction instantanée, et c'est assez problématique pour tout un tas de raisons, y compris écologiques.


Je ne vais pas rentrer dans ce débat aujourd'hui mais cette tendance, elle nous rend encore plus sensible à la frustration face à l'attente, pourtant il y a au moins un événement annuel qui retarde la gratification et que beaucoup d'entre nous attendent avec beaucoup d'excitation.


Je ne sais pas si tu as une petite idée, mais oui j'ai nommé Noël et son papa tout de rouge vêtu, et toutes ces variantes.


Il suffit de se rappeler de l'excitation qu'on ressentait quand on était enfant à l'approche de la date fatidique et de l'effervescence que cette attente pouvait générer, et surtout la satisfaction au moment d'ouvrir les cadeaux qu'on attendait depuis si longtemps.


Dans cet exemple de Noël c'est finalement pas la surprise de recevoir un cadeau qui te met en joie parce que tu sais que ça va arriver, c'est prévu, c'est dans le calendrier, c'est tous les ans. C'est le fait de visualiser, d'essayer de deviner ce que tu vas recevoir, de faire des croix sur ton calendrier en attendant le jour J, c'est l'attente qui te fait kiffer.


Maintenant que tu perçois les bénéfices, je te propose 5 actions concrètes que tu peux mettre en place pour gamifier ton business en utilisant la frustration positive :


5 actions concrètes à mettre en place pour gamifier ton business en utilisant la frustration positive


1/ Imagine des contenus à suite plutôt que de faire uniquement des contenus one-shot.

Avec un début et une fin incluse prévoit de distiller plus d'informations ou l'expérience sur plusieurs épisodes.

Raconte une histoire en plusieurs fois, fait une série de conseils avec un conseil à la fois et un programme, etc. Ton imagination est ta seule limite.



2/ Fait du teasing que ce soit pour tes nouvelles offres, tes nouveaux produits, ton prochain événement.


Programme de dévoiler les informations au fur et à mesure, tu peux créer des énigmes des rébus ou des devinettes pour que certaines informations soient à mériter. Annonce des dates de révélation, met en place des compteurs de temps et répète l'information pour que ton audience soit au taquet et sur le pont le jour J.



3/ Utilise le principe du cliffhanger.`


Crée des fins ouvertes qui appellent une suite et ajoute une dose de suspense mais fais-le à bon escient et au bon moment sinon ton audience ou tes clients et clientes ne vont pas comprendre et avoir l'impression que tu les laisses en plan.



4/ Crée des séquences gamifiées challengeantes.


Ça peut être des enquêtes, des défis, des puzzles, tout ce que tu veux.


Le truc c'est de stimuler ton audience, de leur offrir des challenges intéressants et valorisants non seulement ça va créer de l'interaction entre vous, mais ça va aussi générer des émotions agréables qui seront associées à ta proposition et à ton business.


Attention à bien doser la difficulté fait des tests puis ajuste en fonction des résultats et des retour. Si tu veux un exemple tu peux participer à l'Enquête #0 que j'ai lancé sur mon compte Instagram. C'est une petite enquête que tu dois résoudre pour recevoir un bonus gratuit et qui s'appelle crée ton enquête et gamifie ton compte Insta. Ce petit guide que tu vas recevoir va t'aider dans la création de ta propre séquence gamifiée sur Instagram. Tu retrouveras cette Enquête #0 sur mon compte Insta dans les stories à la Une et je te mets le lien dans les notes de cet épisode.



5/ Annonce des cadeaux mais ne les donne pas tout de suite.


Tu peux associer ça avec le teasing et la création d'une séquence gamifiée. C'est ce que je fais par exemple dans mon Enquête #0 : je propose un bonus gratuit ce fameux workbook qui t'aide à créer ta propre séquence, mais pour l'obtenir il faut que tu réussisses l'enquête. Il y a la perspective du cadeau mais, comme pour Noël et le fait d'avoir été sage ou pas, ça se mérite. Encore une fois ça va générer de la satisfaction chez tes joueurs et tes joueuses, de la valorisation et en plus les personnes qui vont participer seront vraiment motivées et engagés avec ton contenu parce qu'elles auront dû faire un effort pour accéder à ton bonus.


4 points de vigilance


Le premier c'est que la frustration est à la hauteur de l'envie de l'attente et de l'investissement des participants et des participantes, donc attention à bien doser.

Si tu fais beaucoup monter la sauce autour d'un événement, si tu fais attendre longtemps ton audience, si tu les fais s'investir beaucoup attention à leur préparer quelque chose qui sera à la hauteur, sinon ça va faire l'effet du soufflé au fromage et tu risques de décevoir ton audience. Et ça c'est bif bof, ça peut le décourager à s'investir de nouveau.


Le deuxième c'est encore une question de dosage. Ce que tu dois viser c'est une frustration légère ou moyenne. Une frustration qui est trop forte risque de générer d'autres émotions indésirables, dans ton contexte on veut éviter de générer de la colère de l'énervement ou de la tristesse par exemple.


Le troisième c'est qu'il faut réussir à générer uniquement de la frustration positive celle qui va donner envie de continuer, de recommencer, de s'investir celles qui va titiller, agacer gentiment et générer cette attente, ce désir ou cette envie de dépasser l'obstacle et de battre le jeu.


Le quatrième et dernier point de vigilance, c'est de ne pas tomber dans le côté obscur oui je me répète mais ça me tient à cœur. Et comme pour les Jedi, c'est très facile de glisser du mauvais côté sans s'en rendre compte alors check check et re-check pour t'assurer que tu ne vas pas du mauvais côté. Et si tu crains d'être à la frontière n'hésite pas à m'envoyer un mail sur contact@doriaroustan.fr pour solliciter mon avis que je te donnerai volontiers, jeune padawan.


En conclusion, la frustration n'est pas nécessairement ton ennemie. Tu peux t'en servir avec un bon dosage et une bonne intention pour stimuler ton audience et booster ton business tu peux également t'inspirer de cet épisode pour changer de regard sur la frustration que tu peux expérimenter toi-même dans ton quotidien, qu'il soit pro ou perso. Et si la frustration pouvait être une alliée ou un jeu qu'est-ce que ça pourrait rendre possible pour toi ?


On arrive à la fin de cet épisode 2 du podcast Et si on en jouait, j'espère que l'épisode ne sonnait pas trop comme des conseils en séduction ou une mauvaise review de Télérama. J'espère surtout que l'épisode t'a plu et que tu as trouvé des pistes pour amadouer la frustration et en faire une énergie motrice au service de tes objectifs et de ceux de tes clients et clientes.


--

C'est aussi important pour moi que ce podcast soit une interface d'échange et de discussion. De temps en temps, je ferai un épisode à partir d'un sujet proposé par un auditeur ou une auditrice, et aussi des épisodes Foire Aux Questions.


Donc si tu veux, tu peux me soumettre une question ou un sujet en lien avec la création ou l'édition de jeux, la gamification, les serious games, le mindset ou l'entrepreneuriat.

Pour ce faire tu peux m'écrire sur contact@doria.roustan.fr ou remplir le formulaire de la boîte à sujet.


Tu peux également me suivre e/ou me faire coucou sur les différents réseaux sociaux : l'Enjouée sur LinkedIn et @doria.enjouee sur Insta et Facebook.

Je mets bien sûr tous ces liens dans la description de cet épisode.


Ça y est je crois que j'ai tout dit pour cet épisode pilote/découverte.


Je te remercie sincèrement et chaleureusement de l'avoir écouté jusqu'au bout et surtout j'espère qu'il t'a donné envie de découvrir la suite.


Si jamais tu as trouvé l'épisode intéressant et que tu as envie de soutenir le podcast tu peux d'ores et déjà lui attribuer le meilleur score sur ta plateforme d'écoute et me laisser ton avis.

Ça lui permettra d'aller à la rencontre de nouvelles oreilles et ça me fera très chaud au cœur.


Je te dis donc à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures ludiques


Allez bisous. 😘






45 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page